• PRÊT-À-PORTER ET SUR-MESURE - RETOUCHES ET RÉPARATIONS GRATUITES À VIE - LIVRAISON GRATUITE ET RETOURS OFFERTS - MODE ÉCO-RESPONSABLE

À quoi reconnait-on un vêtement bien fini ? 2/2

par Lou Ripoll , September 17, 2019

Pour lire la première partie de cet article, c'est ici !

Autrement dit, pourquoi les retouches et réparations des vêtements Bleu tango sont garanties à vie ? Parce que nous sommes confiants dans leur durée ! En effet, nous produisons avec attention et artisanat des vêtements durables et bien finis, en prenant soin d'améliorer chaque saison et de tirer enseignement de nos expériences - heureuses ou malheureuses ! 

 

Quelques témoignages de vêtements Bleu tango réparés-retouchés avec amour. Autrement dit, Sommaire - comment reconnaître un vêtement bien fini ?

Histoire n°1 : poches passepoilées & qualité du point de couture - Voir l'article 1/2
Histoire n°2 : Fentes indéchirables, pattes capucins & archivage malin - Voir l'article 1/2
Histoire n°3 : Couture au fourreau & qualité des tissus
Histoire n°4 : lavages malheureux & entretien soigné et durable

 

Histoire n°3 : Couture au fourreau & qualité des tissus

Cet été, une cliente nous a rapporté son teddy réversible motif Comète - collection automne-hiver 2015-2016 - dont le faux cuir métallisé était complètement frotté et abimé par les bretelles de son sac à dos. C'est toujours un échec de découvrir qu'un tissu que j'ai choisi ne se révèle pas aussi solide et durable que je ne l'avais espéré. J'ai beau choisir des tissus de qualité, chers, auprès de fournisseurs de confiance avec qui je travaille depuis des années...je ne suis jamais à l'abri d'une mauvaise surprise ! J'ai eu parfois des viscoses qui perdaient de leur éclat (on ne reprend plus jamais cette référence de tissu évidemment), ce faux-cuir qui nous a donné du fil à retordre (on a rayé le faux-cuir de nos modèles), ce crêpe de viscose qui bouloche avec l'humidité (sous les aisselles donc...).
La solution pour le teddy de notre cliente ? Radicale : il a fallu désosser le teddy (le découdre entièrement), puis recoudre avec un autre tissu (choisi par notre cliente parmi nos stocks) pour remonter le teddy... Un travail titanesque, à cause de la technique de couture du teddy dite "au fourreau", accompli avec dextérité par notre super couturière Cécile ! Le résultat ? Une cliente heureuse qui peut reporter son blouson! 

 

Enseignement de l'histoire n°3 : comment reconnaître un vêtement bien fini #3?
- La couture "au fourreau" pour le réversible : une technique très difficile

Pour coudre un vêtement réversible, nous utilisons la couture "au fourreau" pour que toutes les finitions soient jolies des deux côtés ! Car ici, pas de doublure pour camoufler...Il faut que les coutures du col, des bas de manches ou du zip soit parfaites sur les deux faces ! Nous cousons donc les deux faces du vêtement séparément puis les assemblons en faisant des tours de passe-passe (en particulier pour les manches !). Cette même technique délicate est utilisée sur notre veste chic réversible !

 

- Qualité des tissus  

Dans ce domaine, la qualité des tissus et des fournitures est évidemment primordiale. Pour vous donner un exemple, je regardais l'autre jour une chemise d'un gros mastodonte de la fast-fashion (indice : la marque est espagnole) qui était à 39 €, quand le prix au mètre d'un tissu Bleu tango est entre 19 et 42€. Pour une chemise nous utilisons 1m30 de tissu, soit entre 25 et 54€ de tissu pour une chemise. Comment une chemise de fast fashion à 39€ pourrait avoir un tissu d'aussi bonne qualité que Bleu tango quand nous sommes à 54€ de tissu pour une chemise !?! :-) Impossible...

Pourtant, d'autres marques brouillent les pistes de cette qualité de tissu : une chemise S***, M*j*, B*&S*, The K**p*l*s (le prêt-à-porter moyen de gamme, très mode, cher, et PAS DE BONNE QUALITÉ, qui inonde chaque année de publicités nos villes et les blogueuses de cadeaux) coûte cher (environ 200€) alors qu'ils utilisent des tissus d'aussi piètre qualité que la fast fashion :-( Je me souviens par exemple d'une saison où le même tissu très reconnaissable par son motif avait été développé par M*j* et par Z***, sauf qu'il y avait 200€ d'écart entre les deux vestes !

Comment s'y retrouver dans tout ça ? Impossible pour la cliente qui n'est pas designer textile (ce qui est ma formation) d'y voir clair... Alors s'il faut compter sur la transparence des marques, bon courage ! D'autant plus que, même nous, nous faisons face parfois à des déconvenues, comme nous l'enseigne le faux-cuir de notre teddy Comètes ! Ce qui est sûr, c'est que la qualité des matières n'a cessé de se détériorer depuis les années 80, leur prix n'a cessé de monter (comme pour le coton et la soie), poussant les marques à choisir des soies toujours plus fines, et des cotons aux fibres courtes pas de meilleure qualité. Le combat est donc de continuer à travailler avec des fournisseurs reconnus, anciens et fiables, qui sont de véritables partenaires et nous proposent des matières de qualité, à un prix certes cher mais garantissant la durabilité de nos vêtements.

 

- Qualité des boutons 

Des boutons qui ne se cassent pas et qui ne décolorent pas au fur et à mesure : ce sont des boutons un peu plus chers mais de bonne qualité. Les nôtres sont fabriqués à Bernaville, dans le nord de la France, par une super entreprise, Crépin Petit, certifiée OEKO tex et qui innove dans le domaine des nouvelles matières éco-responsables ! C'est à eux qu'on doit nos boutons en urée recyclée  :-) Conclusion, pour les boutons comme pour le tissu, même combat, la qualité se paye chez Bleu tango !
Astuce : pour que les boutons soient bien fixés, il faut privilégier les boutons cousus en croix plutôt qu'en ligne !

 

Histoire n°4 : lavages malheureux & entretien soigné et durable

Nous avons découvert à l'occasion d'un col bousillé qu'une de nos clientes adorées passait TOUS ses habits Bleu tango à la machine à 40° avec essorage... SACRILÈGE ! Miracle, toutes ses pièces Bleu tango avaient jusque là bien résisté à ce redoutable lavage, aussi elle ne s'était jamais posé la question du bon entretien de ses habits :-) Grâce à nos archives de motifs, nous avons pu recoudre un col tout neuf tout beau, et nous avons eu le droit à une boite de délicieux chocolats... vivent les clientes adorées ! :-)

On le dit, on le redit, on vous le chante, on vous le vocalise : les vêtements Bleu tango se lavent à 30° en DÉLICAT SANS ESSORAGE, de préférence dans un petit pochon pour les protéger des griffes du grand méchant tambour, SANS SÉCHAGE EN MACHINE, ou sinon à la main, ou au pressing. À l'exception des pièces en jacquard : certains de nos jacquards se lavent uniquement au pressing, mais c'est rare et toujours écrit sur l'étiquette !

Nos magnifiques étiquettes... Où on inscrit une réplique culte de film, une phrase adorée de roman, choisies avec soin, juste pour que vous ayez envie de les lire ces étiquettes, et d'y découvrir le juste entretien de vos vêtements... :-)

 

Bref, enseignement de l'histoire n°4 : comment reconnaître un vêtement bien fini #4 ?

Et bien, bien sûr, vous avez aussi votre part de mission : à vous de prendre soin de vos vêtements Bleu tango, pour les garder plus longtemps !!!

 

Les astuces 

- Attention au lavage, méfiez-vous des cycles trop chaud avec essorage, qui abîment les tissus et préférez des cycles délicats à 30° sans essorage... ou à la main ! ET PAS DE SÉCHAGE EN MACHINE !

- Pour les deux premiers lavages, glissez une lingette anti-décoloration dans la machine, qui continuera de fixer les couleurs vibrantes de vos motifs Bleu tango ! (Et si l'aspect peu écologique d'une lingette jetable vous rebute, sachez qu'il y a des lingettes anti-décoloration écologiques et réutilisables !)

- Attention aux scratchs et étiquettes aux bords accrochants de vos vêtements et métalleries agressives de vos sacs ! Ils sont souvent responsables d'une usure prématurée des tissus ! Une étiquette aux bords abrasifs de blouson pourra être décousue, un scratch pourra être recouvert d'un patch brodé... Une métallerie de sacs pourra être entourée d'un ruban décoratif et protecteur !

- Attention à la lumière et aux mites : bien entreposer ses vêtements quand ils ne sont pas portés une saison permet de mieux les conserver ! À l'abri de la lumière, dans des bacs en tissu, avec des pochons anti-mite !

 

L'enseignement de ces témoignages de vêtements Bleu tango ?

Nous faisons tout notre possible et nous mettons tout notre talent et expérience pour créer les vêtements les plus durables ! En se challengeant à chaque fois... Et s'il arrivait un malheur à votre pièce Bleu tango, nous sommes donc là pour vous aider, le réparer ou le retoucher, écouter votre coup de gueule pour nous améliorer ou vos mots d'amour pour tous nos efforts !

En définitive, le meilleur moyen de savoir si un vêtement est bien fini et durable, c'est de tester la marque, d'observer dans quel état est son vêtement quelques années plus tard, et comment le service après-vente fonctionne :-)

Les habits qu'on aime, qui se patinent doucement, dont on voudrait ne jamais se séparer, et qu'on jette à regret : voici notre combat...Ne jamais jeter son vêtement Bleu tango mais le porter longtemps, très longtemps !

À très bientôt à l'atelier-boutique ou sur le site !

Pour vous servir,
Lou 

 

Laisser un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés par Bleu tango avant d'apparaitre.


RETOUR EN HAUT